infirmier


infirmier

infirmier, ière [ ɛ̃firmje, jɛr ] n.
• 1398; enfermier 1288; refait sur infirme
Personne qualifiée qui assure la surveillance des malades, leur prodigue des soins et leur administre des médicaments, sous la direction des médecins ou en appliquant leurs prescriptions. Diplôme d'État d'infirmier. Les infirmières et les aides-soignantes d'un hôpital. Infirmière chargée des pansements. panseur. Infirmière se déplaçant à domicile (aussi garde-malade) . « Les infirmiers se hâtaient de faire de la place aux autres en emportant les cadavres » (Zola). ambulancier, brancardier. Adjt Élève infirmier. Personnel infirmier et aides-soignants.

infirmier, infirmière nom (de infirme) Personne habilitée à assurer la surveillance des malades et à les soigner sur prescription médicale. ● infirmier, infirmière adjectif Relatif aux infirmiers ou aux soins dispensés par eux.

infirmier, ère
n. et adj. Personne dont la profession est d'assister les médecins et de donner des soins aux malades, aux blessés, en suivant leurs prescriptions. Infirmier de garde. Diplôme d'infirmière.
|| adj. Qui concerne les infirmiers, leur activité. Soins infirmiers.

⇒INFIRMIER, -IÈRE, subst.
Personne qualifiée qui s'occupe des malades, les soigne, soit sous la direction d'un médecin dans un dispensaire, une clinique, un hôpital, soit en appliquant des prescriptions médicales à domicile. Une infirmière préparait un médicament sur une petite table de bois à l'entrée (MAUPASS., Contes et nouv., t. 2, Lit, 1884, p. 260). En corps de chemise, son front brillant de sueur, le major examinait rapidement les blessés, dont un infirmier éclairait les plaies avec sa lanterne (DORGELÈS, Croix de bois, 1919, p. 293). Il souffre d'une crise cardiaque peu grave, dit-on, mais qui exige des soins, l'assistance d'une infirmière (BERNANOS, Journal curé camp., 1936, p. 1202) :
L'infirmière suspendit le ballon de sérum glucosé à une potence de métal, chercha sur la petite cuisse bleuâtre une place qui ne fût pas indurée par les injections précédentes, régla la descente du sérum dans le tube de caoutchouc, goutte à goutte.
DRUON, Gdes fam., t. 2, 1948, p. 83.
SYNT. Brassard d'infirmier; blouse, costume, voile, pèlerine d'infirmière; vêtements, tenue d'infirmier (-ière); école, études d'infirmières; emploi, métier d'infirmier (-ière); infirmier (-ière) de garde, de nuit, de service; sous-infirmier; caporal, sergent infirmier; aide infirmier (-ière); infirmier (-ière) (-) chef, major, en chef, des hôpitaux.
Infirmier (-ière) diplômé(e). Infirmier (-ière) dont la qualification est sanctionnée par un diplôme d'État. Les candidats aux emplois d'infirmier et d'infirmière diplômés doivent être titulaires du diplôme d'État d'infirmier ou d'un diplôme reconnu équivalent par le ministre de la Santé publique (Encyclop. éduc., 1960, p. 341).
Prononc. et Orth. : [], fém. [-]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1398 (Trésor des chartres du Comté de Rethel, IV, 268, 3 d'apr. RUNK., p. 45). Réfection, d'apr. infirme/infirmité, de enfermier, attesté de 1288 (ds DG) à 1675 (OUDIN Esp.-Fr.), dér. de l'a. m. fr. enferm « malade » (infirme). Fréq. abs. littér. Infirmier : 365. Infirmière : 243. Fréq. rel. littér. Infirmier : XIXe s. : a) 79, b) 333; XXe s. : a) 756, b) 850. Infirmière : XIXe s. : a) 29, b) 119; XXe s. : a) 212, b) 816. Bbg. GILLIÉRON (J.). Cf. infirmation. - QUEM. DDL t. 15.

infirmier, ière [ɛ̃fiʀmje, jɛʀ] n.
ÉTYM. 1398; enfermier, 1288, de l'anc. franç. enferm « malade », de enfermer; refait sur infirme; le fém. est attesté en 1765, Encyclopédie.
Personne qui, par profession, soigne des malades et s'en occupe, sous la direction des médecins ou en appliquant leurs prescriptions. → Aide soignante. || Le travail, la tenue des infirmiers, des infirmières (→ Camisole, cit. 2; flamber, cit. 9; habitude, cit. 35). || Blouse d'infirmière. || Faire des études d'infirmier, d'infirmière. || Infirmière diplômée. || Élève-infirmier. || Diplôme d'infirmier. || Malade soigné à domicile par une infirmière. Garde-malade. || Aller se faire faire une piqûre chez l'infirmière. || Être infirmier dans un hôpital. || Infirmière auxiliaire, veilleuse, visiteuse. || Infirmière en chef; infirmière chef. || Infirmière générale. || Infirmière de salle d'opération (→ Panseur, cit.).Infirmiers militaires, régimentaires. Ambulancier, brancardier. || Infirmières au front (cit. 32, et → Altérer, cit. 19; inaction, cit. 5). || Sections d'infirmiers. || Premiers soins donnés aux blessés par les infirmiers. || Infirmier-major.Infirmier, infirmière dans un couvent, une communauté religieuse.En appos. || Caporal infirmier, aide infirmier. || Le personnel infirmier. || Sœur infirmière.
1 Trois blessés encore étaient morts pendant la nuit, sans qu'on s'en aperçût; et les infirmiers se hâtaient de faire de la place aux autres, en emportant les cadavres.
Zola, la Débâcle, II, VIII.
2 On frappa à la porte, et un infirmier entra, masqué de blanc.
Camus, la Peste, p. 225.
tableau Noms de métiers.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Infirmier — Une Infirmière Appellation(s) Infirmier Infirmier(e) diplômé(e) d Etat (IDE) Secteur(s) d activité Santé Niveau …   Wikipédia en Français

  • infirmier — INFIRMIÉR, Ă, infirmieri, e, s.m. şi f. Persoană calificată care îngrijeşte bolnavii la infirmerie. ♦ Persoană din personalul sanitar auxiliar care lucrează într un spital, într o policlinică, într un dispensar. [pr.: mi er] – Din fr. infirmier.… …   Dicționar Român

  • infirmier — infirmier, ère (in fir mié, miè r ) s. m. et f. 1°   Celui, celle qui soigne et sert les malades dans une infirmerie, dans un hôpital.    Adj. Aide infirmier. Caporal infirmier. 2°   Dans certaines abbayes d hommes, religieux qui est revêtu de l… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • infirmier — Infirmier, [infirm]iere. s. Celuy ou celle qui a soin des malades dans une maison religieuse. S adresser à l infirmier. c est l infirmiere qui a ce soin là. Infirmier dans certaines Abbayes d hommes, est Le Religieux qui est revestu du titre d un …   Dictionnaire de l'Académie française

  • INFIRMIER — IÈRE. s. Celui, celle qui soigne et sert les malades dans une infirmerie, dans un hôpital. S adresser à l infirmier. C est l infirmier qui est chargé de ce soin. INFIRMIER, dans certaines Abbayes d hommes, se dit Du religieux qui est revêtu de l… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • infirmiér — s. m. (sil. mi er), pl. infirmiéri …   Romanian orthography

  • infirmier — an. INFIRMYÉ, RE, E (Albanais, Magland, Montagny Bozel, Table) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Infirmier Puériculteur — Infirmier Infirmier Une Infirmière Appellation(s) Infirmier Docteur en Soins Infirmiers Secteur(s) d activité Santé Niveau de formation Bac +3 à bac +8 selon la spécialit …   Wikipédia en Français

  • Infirmier De Secteur Psychiatrique — Un infirmier de secteur psychiatrique, nommé aussi par l acronyme I.S.P., est un infirmier exerçant dans le domaine de la santé mentale et prodiguant des soins infirmiers aux personnes souffrant d affection psychiatrique. Sommaire 1 Origines de… …   Wikipédia en Français

  • Infirmier Anesthésiste — Le métier d’infirmier(e) anesthésiste est une spécialisation de la profession d’infirmier. L’infirmier anesthésiste a en charge la sécurité du patient au cours de l’anesthésie, que celle ci ait lieu au bloc opératoire ou en extra hospitalier… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.